Comment bien choisir son projecteur vidéo ?

Les vidéoprojecteurs sont des appareils qui connaissent actuellement un succès phénoménal puisqu’ils sont des équipements multimédias qui regorgent de qualités toutes plus exceptionnelles les unes que les autres. En effet, pour profiter de séances de cinéma tout en profitant du confort de votre domicile, et pour sublimer les plus beaux films du moment, ces équipements sont les plus adaptés qui soient, d’autant plus que leurs tarifs ont fortement baissé au cours des dernières années, du fait de la forte demande dont ils sont victimes. Cependant, ces appareils étant à la pointe de la technologie, il est aussi difficile de trouver celui qui répondra à l’intégralité de ses exigences. C’est pourquoi nous avons fait le choix de vous expliquer comment bien choisir son projecteur vidéo afin qu’après avoir visité notre site, vous sachiez avec certitude quel est l’appareil qui est fait pour vous.

projecteur vidéo 3D BenQ W1080ST 2

En lisant ce guide, vous allez donc apprendre quels sont les critères à impérativement prendre en considération lors de la sélection d’un projecteur vidéo puisque nous allons tous les lister et les détailler afin que ces appareils n’aient plus aucun secret pour vous. Selon l’utilisation que vous compterez faire de votre nouvel équipement, il vous faudra notamment être vigilant quant à la résolution native ou bien encore à la luminosité afin d’avoir la garantie d’investir dans un projecteur qui vous apportera toute la satisfaction dont vous rêvez.

Les bases d’un vidéoprojecteur

Avant de rentrer plus en détail dans le sujet, nous vous proposons de découvrir ensemble les critères de choix basiques d’un vidéoprojecteur.

La résolution native d’un projecteur vidéo

Ce critère est l’un des critères les plus importants à prendre en compte lors de l’achat d’un vidéoprojecteur, si ce n’est le plus capital. En effet, plus la résolution sera élevée, et plus l’image dont vous profiterez sera de qualité. Selon l’utilisation que vous souhaiterez faire de votre nouvel équipement, il vous faudra veiller à ce que cette résolution native y corresponde. Pour vous aider à vous y retrouver, voici quelques exemples de résolutions adaptées à certaines situations.

Si vous désirez vous offrir un vidéoprojecteur pour lire des fichiers médias tels que des photos ou des documents, comme des présentations PowerPoint par exemple, un appareil comme le Tronfy TP60 peut être tout à fait adapté puisqu’il dispose d’une résolution native de 800 x 480, ce qui n’est pas exceptionnel en soi, au vu des performances de certains autres appareils, mais qui vous permettra tout de même de profiter d’une qualité d’image correcte pour les fichiers que vous souhaitez projeter.

A l’inverse, si vos intentions sont plutôt de créer des séances de cinéma à la maison, et de sublimer chacun de vos films préférés ou de profiter de la beauté de vos jeux vidéos, alors une résolution native supérieure est nécessaire. Pour ne connaître aucune mauvaise surprise, choisissez un appareil disposant d’une résolution de 1080p, soit 1920 x 1080, comme vous le propose le vidéoprojecteur BenQ W1070. Vous bénéficierez ainsi qu’une qualité des détails à couper le souffle, et bien que ce type d’appareil soit légèrement plus onéreux, vous ne prendrez cependant pas le risque d’en être déçu.

La luminosité

La luminosité offerte par un projecteur vidéo est également un critère d’une importance capitale puisqu’elle influence directement la qualité de vos visionnages. Pour faire simple, plus elle est élevée, et plus l’image dont vous profiterez sera claire et précise. Mais ce n’est pas tout puisqu’une luminosité forte vous permettra également de visionner vos vidéos en plein jour. Dans le domaine des vidéoprojecteurs, la luminosité s’exprime en ANSI Lumens, et va généralement de 100 à 3000 pour les plus performants d’entre eux.

Concrètement, si vous faites le choix d’un projecteur disposant d’une faible luminosité, comme le Pico-projecteur WiFi VPRO1 de TecTecTec, vous aurez l’obligation de vous plonger dans le noir le plus absolu pour voir l’écran. En revanche, avec un appareil plus performant comme le projecteur vidéo Acer H5380BD, vous aurez tout le loisir de pouvoir utiliser votre équipement même en plein jour. Cependant, restez attentif à la luminosité affichée par certains fabricants qui ne correspond pas à la luminosité réelle. Il est également important de noter que pour chaque vidéoprojecteur que nous avons testé, nous vous communiquons la luminosité réelle de l’appareil, et non celle avancée par la marque, qui peut parfois être fausse.

projecteur vidéo Crenova XPE450

Le type de focale

Le type de focale, et notamment les dimensions, ne sont que rarement communiquées par les fabricants, et pourtant, ce critère peut être essentiel dans le choix d’un projecteur vidéo. En effet, plus la focale sera courte, et plus vous pourrez placer votre équipement proche de la toile de projection, tout en ayant la possibilité de bénéficier d’une large diffusion. Et à l’inverse, plus la focale est longue, et plus votre appareil devra être installé loin de la toile de projection. C’est pourquoi, selon la disposition de la pièce dans laquelle sera placé votre appareil, et selon vos besoins, il vous faudra porter un œil attentif au type de focale présent sur l’appareil. Veuillez également noter que pour quelques vidéoprojecteurs haut de gamme, la focale est réglable afin que votre appareil s’adapte à la pièce, et non l’inverse.

La taille maximale de l’écran

Selon vos envies, vous pourrez choisir de profiter d’une diagonale d’écran plus ou moins élevée. En effet, certains se contenteront d’une image de 127 centimètres de large, quand d’autres souhaiteront pousser l’expérience visuelle à l’extrême en s’offrant une image de cinq mètres de large. Cependant, ce critère n’est pas si simple qu’il n’y parait, bien au contraire. Méfiez vous des vidéoprojecteurs vous proposant des diagonales extrêmement fortes puisque si leur résolution native n’est pas optimale, vous profiterez d’une qualité d’image médiocre. En somme, si vous souhaitez une expérience cinématographique d’exception, choisissez un appareil alliant à la fois résolution native très élevée, luminosité parfaite et taille d’écran irréprochable. Par exemple, le vidéoprojecteur Optoma HD141X vous propose une résolution native de 1080p (1920 x 1080), une luminosité de 3000 ANSI Lumens et une taille d’écran pouvant aller jusqu’à 7 mètres. Ainsi, avec cet appareil, aucune limite ne vous sera imposée et vous pourrez vivre intensément chacun de vos films, Blu-Ray ou jeux vidéos en tirant le meilleur de chacun d’eux. De plus, cet appareil ajuste chacun de ses paramètres automatiquement afin de vous offrir la meilleur expérience visuelle possible. Bien que plus cher que d’autres modèles, il fait cependant partie de ceux qui sont capables de vous satisfaire au plus haut point si vous êtes dans la catégorie des clients les plus exigeants.

La durée de vie de la lampe

La lampe, comme vu plus haut, est un critère décisif dans la qualité d’un vidéoprojecteur du fait que d’elle dépend, en partie, la qualité de l’image dont vous profiterez. Il est donc très important de la sélectionner en fonction de sa puissance, mais pas seulement. En effet, les lampes de ces appareils sont très perfectionnées, pour la plupart, et coûtent donc très chères. Il vous sera donc plus que conseillé de bien veiller à choisir un modèle de vidéoprojecteur équipé d’une lampe dont la durée de vie est la plus longue possible. Certains appareils vous proposent des lampes résistantes à environ 2500 heures de projection, quand d’autres, comme le Crenova XPE460, sont capables de résister à plus de 35000 heures d’utilisation.

Faites cependant attention à ces indications, puisqu’il existe une différence entre deux types de lampes. Les lampes les plus performantes sont celles qui malheureusement affichent la durée de vie la plus courte, bien que quelques milliers d’heures soient tout de même largement acceptables. Ces lampes sont celles qui vous offrent la meilleure luminosité disponible sur le marché. En revanche, les appareils dotés de lampes pouvant résister à des dizaines de milliers d’heures sont des appareils équipés de lampes à LED, certes qui sont moins énergivores, mais qui sont également moins lumineuses. C’est pourquoi, toujours en fonction de vos besoins, il vous faudra trouver le bon compromis parmi toutes ces spécificités techniques afin d’avoir la garantie de bénéficier du produit répondant à l’ensemble de vos critères.

projecteur vidéo Crenova XPE460

La tolérance à la 3D

Enfin, toujours selon vos besoins et vos envies, vous pourrez choisir un projecteur vidéo capable de tolérer et de prendre en compte la 3D. Cette technologie est effectivement en plein essor et de plus en plus de médias vous permettent d’en profiter, que ce soient les films, les jeux vidéos et même les photos. Il est évident que dans quelques années, la 3D fera partie intégrante de notre quotidien et que quasiment tous les médias l’adopteront. C’est pourquoi, si vous ne souhaitez pas vous imposer de limites et être en mesure d’être toujours à la pointe de la technologie, il sera préférable que vous vous orientiez vers un projecteur vidéo 3D, comme le vidéo-projecteur 3D BenQ W1080ST est est l’un des plus performants dans ce domaine. Avec un tel équipement, vous séances de cinéma prendront une toute nouvelle dimension et il est certain que vous serez subjugué par la beauté et la finesse des images qui seront mises à votre disposition, pour votre plus grand bonheur et pour celui de vos proches.

Effectivement, un tel projecteur vidéo est plus onéreux à l’achat qu’un appareil ne tolérant pas cette technologie, cependant, avec lui, vous suivrez les évolutions technologiques sans avoir à changer d’appareil régulièrement, ce qui n’est pas le cas avec un projecteur vidéo classique.

Usage Home-Cinema

L’objectif d’un rétroprojecteur est de projeter vos films de la manière la plus fidèle qui soit. Mais aujourd’hui, les modèles sont très nombreux sur le marché, rendant difficile le choix. Pour vous aider dans cette étape, voici les principaux critères à regarder pour choisir votre rétroprojecteur home-cinéma : luminosité, connectique, taux de contraste… Tout est expliqué en détail !

La définition

Pour un vidéoprojecteur home-cinéma, la définition de l’image est un critère à prendre en compte à tout prix. En effet, la définition va influer sur la qualité de l’image ; il faut donc la considérer pour profiter d’une belle qualité visuelle lors de chaque visionnage.

Parmi celles disponibles, une de 1080 pixels est fortement conseillée. En revanche, ne descendez pas en dessous de 720 pixels. N’oubliez pas non plus : plus la définition de l’image sera importante, plus les détails de la projection seront visibles.

Pour un usage professionnel, les anciennes définitions (SVGA et WVGA) ne sont plus suffisantes actuellement. Pour une bonne qualité d’image, il est donc préférable de choisir une définition XGA.

Au moment de choisir votre rétroprojecteur, veillez donc à regarder la définition proposée par l’appareil pour être sûr d’acheter un modèle offrant une bonne qualité d’image. Parmi celles disponibles, vous pouvez retrouver :

  • WXGA (1280 x 800 pixels)
  • Full HD 1080P (1920 x 1080 pixels)
  • WUXGA (1920 x 1200 pixels)
  • 4K ( 4096 x 2160 pixels)

Le rapport de contraste

Autre critère à considérer au moment de choisir son rétroprojecteur : le rapport de contraste. Tout comme la définition, le contraste va influer sur la qualité visuelle des projections.

Pour rappel, le contraste est le rapport entre le point le plus lumineux et le plus sombre d’une image. Plus le taux sera élevé, plus les noirs seront intenses et profonds et plus les couleurs seront émises de manière fidèle.

Aujourd’hui, beaucoup de vidéoprojecteurs proposent un taux de contraste de 1000: 1. Ceci est un minimum. Si vous le pouvez, tournez-vous donc vers un modèle présentant un contraste plus important. Par exemple, un appareil affichant un contraste de 2000: 1 est acceptable et permettra de diffuser des images de qualité. Au-delà de ce taux, c’est encore mieux pour profiter d’une image à couper le souffle !

Lors de l’achat de votre vidéoprojecteur, privilégiez donc un appareil dont le taux de contraste est de 2000: 1 minimum. La qualité visuelle sera ainsi optimale.

La luminosité

La luminosité est un autre critère à considérer au moment de choisir votre rétroprojecteur home-cinéma. Pourquoi ? Car comme la définition et le taux de contraste, la luminosité va influencer la qualité de vos images. Ainsi, plus la luminosité sera élevée, plus l’image émise sera bonne, claire et précise. Autre avantage d’une luminosité élevée : vous pourrez regarder vos films ou autres en plein jour à la différence d’une luminosité faible qui nécessite d’être plongé dans le noir.

La luminosité est exprimée en ANSI lumens. En général, elle est comprise entre 100 et 3 000 ANSI lumens. Les modèles les plus performants sont donc ceux se rapprochant de cette deuxième valeur. En utilisant ces derniers, vous n’aurez pas à vous plonger dans le noir pour regarder vos médias. En pleine journée, la qualité sera au rendez-vous.

Lorsque vous achèterez votre rétroprojecteur, n’oubliez donc pas d’analyser ce critère afin de choisir un modèle offrant une qualité visuelle maximale.

Le silence

Sur les rétroprojecteurs, un système de refroidissement est installé. Ce dernier est nécessaire à la lampe qui est soumise à des températures extrêmes. Si ce système de refroidissement est nécessaire, notez que celui-ci peut être bruyant et donc vous déranger lors de l’utilisation de votre vidéoprojecteur. C’est pourquoi il est important de choisir un appareil silencieux ne dépassant pas les 30 dB.

Au-delà de ce niveau sonore, vous risquez d’être dérangé lors de vos visionnages par le bruit du ventilateur.

Les appareils les plus silencieux affichent un niveau sonore inférieur à 26 dB et certains d’entre eux atteignent même 22 dB.

Au moment de choisir votre rétroprojecteur, vérifiez aussi le critère suivant : certains constructeurs affichent le niveau sonore pour une utilisation sur mode « éco ». Soyez donc attentif et analysez le niveau sonore pour une utilisation normale. Autre point important : une différence de 3 dB entre deux rétroprojecteurs est égal à un niveau sonore multiplié par deux.

Les connectiques

Chaque rétroprojecteur embarque une connectique spécifique. Ainsi, pour un vidéoprojecteur home-cinéma, l’appareil doit être doté de :

  • Ports HDMI aujourd’hui très répandus sur les vidéoprojecteurs. Grâce à cette connectique, le son et l’image peuvent être transmis via un simple câble ;
  • YUV qui correspond à trois prises RCA. Cette connectique est intéressante dans la mesure où cette entrée vidéo analogique permet de profiter de la HD.

Information pratique : le « Y » fait référence à la luminance, le « U » aux composantes différentielles de la couleur rouge et le « V » aux composantes de la couleur bleue.

  • S-Vidéo qui permet d’obtenir une meilleure qualité par rapport à la connectique vidéo ;
  • Vidéo qui garantit un minimum de qualité.

Si vous souhaitez acheter un vidéoprojecteur home-cinéma, ces différentes connectiques sont les plus intéressantes. Elles vous permettront de relier différents périphériques et de profiter pleinement de votre appareil.

Usage professionnel

Pour les réunions de travail, un vidéoprojecteur professionnel est un appareil incontournable. Grâce à cet outil, vous pourrez transmettre facilement vos présentations, documents et autres. Mais le choix d’un tel appareil ne se fait pas au hasard et dépend de chaque utilisateur et de l’utilisation souhaitée. Voici un aperçu sur les critères à considérer pour bien choisir votre rétroprojecteur professionnel.

Usage nomade ou ultra-léger

Si vous êtes souvent en déplacement et si vous envisagez de transporter votre vidéoprojecteur régulièrement, il sera préférable de vous tourner vers un pico projecteur, autrement dit un vidéoprojecteur mobile. Pour le choisir, sa taille, son poids, sa connectique et sa simplicité d’utilisation devront être pris en considération.

Un pico projecteur est un modèle léger à la différence des appareils fixes. Ce type de rétroprojecteur est conçu pour être emmené de partout et grâce à ses dimensions compactes et à son poids léger, le transporter sera un jeu d’enfants.

Le poids d’un pico projecteur est compris entre 300 grammes et un kilo en moyenne. Pour un modèle passe-partout, mieux vaut donc choisir un appareil se rapprochant de la première valeur. Concernant la taille, plus l’appareil sera petit, plus son prix grimpera. A vous donc de voir ce que vous préférez et le modèle entrant le plus dans votre budget.

Usage fixe

A la différence des rétroprojecteurs nomades ou ultra-légers, les modèles fixes ne peuvent pas être transportés. Une fois installés, ces appareils devront donc être utilisés au même endroit.

Un vidéoprojecteur fixe pourra être fixé au plafond ou déposer sur un meuble, par exemple. Concernant son poids, ce modèle sera plus lourd qu’un appareil nomade, mais le poids reste un critère secondaire dans la mesure où vous ne déplacerez pas votre vidéoprojecteur. Pour la taille, c’est à vous de voir en fonction de l’espace dont vous disposez. En effet, si certains rétroprojecteurs sont des modèles compacts, d’autres au contraire sont imposants. Selon l’espace dont vous bénéficiez, à vous de voir quelle taille de vidéoprojecteur choisir.

Ce type d’appareils devra également proposer une bonne luminosité pour que l’ensemble des personnes puissent profiter des contenus.

Alors, vidéoprojecteur nomade ou fixe ? A vous de voir en fonction de l’utilisation que vous souhaitez en faire.

Les technologies de projections

Tous les vidéoprojecteurs n’utilisent pas la même technologie de projection pour émettre l’image. Si certains modèles utilisent la DLP, d’autres exploitent la technologie LED ou LCD. Toutes les technologies ont des avantages et inconvénients. Pour y voir plus clair, voici quelques explications sur les diverses technologies utilisées par les vidéoprojecteurs.

La technologie DLP

La technologie DLP (ou Digital Light Processing) comblera les plus exigeants d’entre vous.

Sur les rétroprojecteurs DLP, une lampe émet une lumière qui traverse une roue chromatique composée des trois couleurs primaires. Grâce à ce procédé, toutes les couleurs peuvent être représentées. La lumière est ensuite renvoyée vers une micro puce incluant des miroirs de petite taille représentant chacun un pixel. Grâce à ce système, l’image émise est de très bonne qualité.

Avec un rétroprojecteur exploitant la technologie DLP, vous pourrez regarder des films, séries ou encore jouer aux jeux vidéo tout en bénéficiant d’une excellente qualité visuelle. Avec un tel appareil, les sensations seront également au rendez-vous et à chaque visionnage, vous serez comblé !

Côté prix, ces derniers varient et dépendent de la gamme que vous choisissez et des caractéristiques de l’appareil. En moyenne, les prix varient de 250 à 1 600 euros selon que vous choisissiez un appareil d’entrée ou haut de gamme.

La technologie Tri LCD

La technologie Tri-LCD, aussi appelée écran à cristaux liquides est utilisée sur beaucoup d’ordinateurs et d’appareils photos numériques. Cette technologie offre aux utilisateurs une luminosité importante et un affichage précis. Avec un appareil de ce type, la projection est donc optimale et ce, même dans une pièce éclairée.

Les vidéoprojecteurs Tri-LCD sont donc davantage destinés à un usage professionnel et se révèlent idéals pour projeter des présentations de type PowerPoint, par exemple. Pour une utilisation home-cinéma, ces vidéoprojecteurs sont également adaptés.

Les vidéoprojecteurs exploitant la technologie Tri-LCD sont des modèles plus compacts et légers. Ils peuvent donc être facilement transportés. Autres avantages : ils sont peu bruyants et l’effet arc-en-ciel n’existe pas contrairement aux modèles DLP. En revanche, sur un rétroprojecteur Tri-LCD, les noirs ne sont pas aussi profonds que sur un modèle exploitant la technologie DLP. De plus, si vous vous rapprochez de l’écran , vous remarquerez que les pixels ne sont pas espacés.

La technologie DLP Laser Phosphore

Sur les vidéoprojecteurs, la technologie laser s’est développée il y a peu. Contrairement aux vidéoprojecteurs classiques, les modèles DLP laser Phosphore sont vendus à un prix plus élevé.

Selon les rétroprojecteurs, une ou plusieurs sources laser sont installées. Grâce à ce système, des couleurs vertes, rouges et bleues sont obtenues. Avec ces dernières, les images peuvent ainsi être reproduites correctement.

Les vidéoprojecteurs laser ont des avantages intéressants. Ils sont notamment très lumineux et la durée de vie de leur lampe est longue (entre 20 000 et 30 000 heures en moyenne), ce qui évite de la changer régulièrement. Autre avantage intéressant : un vidéoprojecteur laser s’allume et s’éteint rapidement. En revanche, un tel appareil est plus cher à comparer d’un vidéoprojecteur classique. De plus, contrairement aux autres modèles, les appareils laser sont moins nombreux sur le marché.

Un rétroprojecteur laser présente donc des points forts et faibles à considérer au moment de choisir votre vidéoprojecteur.

Le rapport de projection

Sur un vidéoprojecteur, la distance de projection et la taille de l’écran sont liés. Pour chaque modèle, les constructeurs indiquent un rapport de projection qui permet de calculer la taille de l’écran par rapport à la distance de recul de l’appareil.

Le rapport de projection se divise de la manière suivante : distance entre l’écran et le vidéoprojecteur divisé par la largeur de l’image (pour calculer le rapport de projection, référez-vous aux données indiquées par le fabriquant sur l’emballage du produit).

Mais que signifie le résultat obtenu ? En fait, plus le rapport de projection sera important, plus votre vidéoprojecteur devra être reculé de l’écran au moment de son installation. Au contraire, un appareil affichant un rapport de projection bas pourra être placé au plus près de l’écran de projection.

En fonction du résultat obtenu, vous saurez ainsi où installer votre appareil pour profiter au maximum d’une belle qualité d’image.

Le rapport de zoom

Un zoom prévu sur un rétroprojecteur permet de modifier simplement et à sa convenance la taille de l’image émise sur l’écran ou le mur. Ainsi, plus le zoom sera important, plus il sera simple d’installer le vidéoprojecteur ou l’écran.

Si l’appareil propose une fonction zoom, le fabricant mentionne un rapport de projection maximum et minimum afin de connaître toutes les possibilités de configuration. Ce rapport peut être compris entre 1.8 et 2.2, par exemple. Mais celui-ci varie d’un appareil à un autre.

Si vous souhaitez modifier l’image, une fonction zoom est donc pratique et idéale. Grâce à elle, vous pourrez facilement ajuster l’image afin de la projeter à votre guise. L’augmenter ou la diminuer, la fonction zoom le permet en quelques secondes !

Si cela vous intéresse, référez-vous aux caractéristiques techniques de l’appareil. Vous connaîtrez ainsi le rapport de zoom proposé par le vidéoprojecteur et les diverses possibilités de configurations possibles.

La brillance

Pour savoir si votre vidéoprojecteur propose une brillance intéressante, il convient de regarder son taux de luminosité (en général, celui-ci est compris entre 100 et 3 000 ANSI lumens) ou encore son taux de contraste. Comme indiqué au préalable, la luminosité est exprimée en ANSI lumens et plus elle sera élevée, plus l’image projetée sera lumineuse et brillante. Ainsi, si vous choisissez un appareil affichant un taux de luminosité intéressant, vous pourrez utiliser votre rétroprojecteur dans une pièce claire. De plus, la qualité de l’image sera toujours au rendez-vous quel que soit l’environnement où vous vous trouvez.

Concernant le taux de contraste, celui-ci doit également être élevé pour profiter d’une image de qualité. Ainsi, il est préférable de choisir un vidéoprojecteur affichant un taux de contraste de 2000: 1 minimum pour une image claire, jolie et brillante.

En prenant en compte ces deux critères, vous pourrez donc profiter d’une certaine brillance lors de vos visionnages.

Les avancées technologiques et les termes techniques

Au fil des années, les modèles de vidéoprojecteurs ont évolué tout comme les technologies utilisées sur les différents appareils. Dans la suite de ce guide, nous vous proposons donc un récapitulatif des avancées technologiques pour mieux comprendre l’évolution des différentes technologies utilisées par les rétroprojecteurs.

Les voici expliquées en détail.

Warping

Voici la première technologie que nous vous présentons : le warping. Vous ne le saviez peut-être pas, mais le terme « warp » signifie « déformation » en français. Le warping est donc une technologie qui signifie “déformation de l’image”. Utilisée sur certains vidéoprojecteurs hauts de gamme, cette technologie permet de déformer l’image tout en conservant sa rationalité. Le warping est donc une technologie intéressante qui permet déformer l’image tout en assurant une bonne qualité.

Si votre vidéoprojecteur l’utilise, n’ayez crainte ! Votre image sera claire et la qualité sera bien au rendez-vous malgré cette idée de déformation. Et si vous souhaitez effectuer quelques réglages pour une meilleure image, sachez que la technologie warping vous le permet.

Pour savoir si votre rétroprojecteur utilise ou non la technologie warping, n’hésitez pas à consulter les indications mentionnées sur l’emballage. Vous saurez ainsi si vous pouvez déformer l’image grâce à cette technologie !

Edge Blending

Voici une autre technologie assurant une qualité d’image hors pair : la technologie Edge Blending !

Certains vidéoprojecteurs sont dotés de cette technologie. Cette dernière est intéressante pour les vidéoprojecteurs associés et projetant la même image. La technologie Edge Blending permet notamment d’obtenir une fresque. Mais comment cela fonctionne-t-il ? En fait, tous les vidéoprojecteurs reliés émettent une partie de la projection. Les coupures d’images sont alors associées en toute discrétion grâce à la technologie Edge Blending. En effet, à l’œil nu, cette association ne se voit pas.

Les performances de la technologie Edge Blending sont donc incroyables et permettent d’obtenir une très belle image. Souvent utilisée par les vidéoprojecteurs destinés à un usage professionnel, cette technologie est donc puissante et vous permettra de profiter d’une très belle qualité visuelle.

Avec la technologie Edge Blending, le rendu d’une image proposée par plusieurs appareils est incroyable et spectaculaire ! De quoi vous étonner !

HDBaseT

Sur certains vidéoprojecteurs, vous retrouverez la technologie HDBaseT. Cette dernière a une fonction bien précise : maintenir une très bonne qualité d’image tout en utilisant un câble long. Avec la HDBaseT, l’image bénéficie aussi d’une très haute résolution.

Pour relier votre vidéoprojecteur à une autre source, le câble HDMI est la plupart du temps utilisé. Mais parfois, un câble très long (pouvant atteindre 100 mètres) est nécessaire pour relier les deux appareils entre eux. Pour ce faire, une connectique HDBaseT entre la source et le vidéoprojecteur permet, via un câble de type RJ45/Ethernet (catégorie 4 ou 5), de garantir une très bonne liaison ainsi qu’une excellente résolution pouvant aller jusqu’à la 4K.

La technologie HDBaseT joue donc un rôle bien précis dans la diffusion d’images de qualité. Grâce à celle-ci, la résolution de l’image sera toujours élevée et de votre côté, vous ne pourrez qu’apprécier la qualité de vos visionnages !

HDR

La technologie HDR (ou High Dynamic Range) est une technologie de plus en plus utilisée par les constructeurs de vidéoprojecteurs. Sa particularité ? Cette technologie augmente le rendu du contraste. Résultat : les zones claires sont plus lumineuses et les noirs sont beaucoup plus profonds. Avec la HDR, la qualité d’image est donc améliorée et lors de vos visionnages, vous serez tout simplement captivé par les couleurs émises.

Si vous souhaitez profiter de cette technologie, sachez que vous devrez posséder des sources compatibles (vidéoprojecteur, lecteur DVD…).

La technologie HDR est une innovation qui offre à ses utilisateurs une expérience visuelle hors du commun. Lors de chaque visionnage, vous serez tout simplement étonné par la qualité de l’image offerte par cette technologie. Les couleurs seront plus intenses, de quoi vous faire plonger à 100% dans vos visionnages !

N’oubliez pas qu’il est impossible de profiter d’images HDR sans une source compatible avec cette technologie.

MHL

Parmi les connectiques disponibles actuellement, il y a le MHL.

La connectique MHL (Mobile High Definition Link) est une technologie qui permet de relier ses périphériques mobiles sur un projecteur (ou écran). Grâce à cette connectique, les signaux HD issus de ces périphériques peuvent être affichés.

La connectique MHL est une norme standard, autrement dit qu’elle s’adapte à de multiples appareils et marques.

La connectique MHL est disponible en trois versions : le MHL 1.0 qui dispose des mêmes capacités que le HDMI 1.2, le MHL 2.0 qui correspond au HDMI 1.3 et le MHL 3.0 en mesure de supporter la 4K.

La connectique MHL est en mesure d’assurer différentes fonctions : transférer une image de bonne qualité en 1080p, protéger contre la copie, recharger le mobile et transférer 8 pistes audio non compressées.

Généralement, les mobiles sont dotés d’une sortie MHL et selon les modèles, les connecteurs MHL peuvent varier.

Lens Shift

Sur les vidéoprojecteurs, il y souvent le lens shift. Mais à quoi correspond cette fonction ? Ce dernier est en réalité un dispositif optique permettant de déplacer à l’horizontal ou à la verticale l’image émise sans avoir à bouger le vidéoprojecteur. La valeur du lens shift est exprimée en pourcentage.

Sur un vidéoprojecteur, le lens shift est très pratique. En effet, il permet de déplacer l’image sans que celle-ci ne soit déformée par cette modification. Grâce à cette option, vous pouvez donc positionner votre appareil où vous le souhaitez.

Le lens shift n’est pas à confondre avec le keystone qui correspond à une correction de trapèze. Si l’image est déformée en trapèze, l’image pourra ainsi être redressée.

Sur un vidéoprojecteur, le lens shift est donc utile. Grâce à cette option, vous pourrez donc modifier l’image sans déplacer votre vidéoprojecteur et sans la déformer. Si votre vidéoprojecteur vous propose cette option, n’oubliez pas de l’utiliser !

Résolution 4K

La 4K est un format d’image qualifié d’ultra haute définition. Elle correspond à une définition minimale de 4096 pixels.

Dans un premier temps, ce format d’image fut utilisé dans le domaine du cinéma numérique avant de devenir disponible au grand public. Destinés à tout le monde, ces appareils permettent à leurs utilisateurs de jouer aux jeux vidéo ou encore de regarder des films.

Côté résultats, ce type de vidéoprojecteurs projettent des images réalistes et avec un espace de couleurs plus important. Sur ces modèles, la qualité d’image est donc optimale !

Au niveau des prix, ces derniers sont aujourd’hui abordables. Ils peuvent donc être achetés par une grande majorité de personnes.

Les vidéoprojecteurs 4K sont donc idéals pour profiter d’une qualité d’image hors pair lors de tous vos visionnages. Avec un tel appareil, vous ne serez pas déçu et le rendu visuel ne pourra que vous satisfaire !

Courte et ultra-courte focale

La focale courte fait référence aux vidéoprojecteurs capables de projeter une grande image tout en étant placés près de l’écran.

Sur un appareil de ce type, plus le ratio de projection sera petit, plus la focale sera courte.

La focale ultra courte désigne quant à elle les vidéoprojecteurs pouvant être collés à l’écran. Ce type de vidéoprojecteurs pourra être placé contre un mur de projection ou sur un meuble. Au niveau des résultats, la qualité de l’image sera optimale.

En revanche, notez que ce type d’appareils est plus cher.

Les vidéoprojecteurs courtes focales et ultras courtes focales sont faciles à installer et permettent de projeter un film ou autre sur un grand écran. Le rendu lumineux est incroyable : du fait que l’appareil soit au plus près de l’écran, il n’y a pas de déperdition de lumière. Avec un tel vidéoprojecteur, vous pourrez regarder vos projections en journée comme en soirée. Autre avantage : du fait qu’il soit placé loin de vous, il vous semblera moins bruyant.

Comment entretenir son projecteur vidéo ?

L’entretien de son vidéoprojecteur est important pour garder son appareil en bon état et pour toujours profiter d’une bonne qualité d’image. Cependant, l’entretien ne doit pas se faire au hasard. Voici nos principaux conseils nettoyage :

  • Le filtre : attendez que votre vidéoprojecteur soit froid. Retirez ensuite le couvre filtre, puis le filtre. Pour retirer les poussières, utilisez une bombe à air qui souffle avec efficacité les saletés, même celles situées dans les petits recoins. En revanche, si votre filtre est encrassé, changez-le.
  • La lentille : utilisez également une bombe à air pour souffler les poussières. Avec un chiffon et un spray pour lunettes, nettoyez ensuite la lentille pour enlever les éventuelles taches. Enfin, passez une lingette en microfibre pour enlever toutes les traces.
  • Le boîtier : pensez à le dépoussiérer régulièrement avec un chiffon légèrement humide ou votre aspirateur (installez l’embout adéquat). Si de l’eau pénètre dans votre appareil, laissez-le sécher 24 heures sans le toucher. Et si beaucoup d’eau a pénétré dans votre vidéoprojecteur, contactez le service après-vente.

Pour des conseils plus approfondis concernant le nettoyage de votre vidéoprojecteur, découvrez notre guide dédié.

Comment choisir son support pour projecteur vidéo ?

Pour profiter de son vidéoprojecteur, il est nécessaire d’acheter un support pour vidéoprojecteur. Mais aujourd’hui, les supports ne manquent pas, ce qui rend difficile le choix. En effet, les différents modèles disponibles sur le marché sont tous différents des uns des autres, mais chacun présente des atouts non négligeables.

C’est pourquoi nous avons élaboré un comparatif des meilleurs supports pour vidéoprojecteurs afin de vous aider à bien choisir. Ce dernier présente les modèles les plus intéressants du marché et vous livre quelques conseils pratiques pour faire le meilleur choix possible.

En effet, au moment d’acheter votre support pour vidéoprojecteur, différents critères doivent être pris en compte : des dimensions au type en passant par l’orientation et le mode de réglage, ces éléments doivent être vérifiés afin d’acheter un support pour vidéoprojecteur en accord avec vos attentes.

Pour y voir plus clair, voici notre comparatif des meilleurs supports pour vidéoprojecteurs.

Comment choisir son écran de projection ?

Pour choisir votre écran de vidéoprojecteur, voici les principaux éléments à regarder :

  • Le type d’écran : vous aurez le choix entre les modèles sur trépied, les fixes et ceux sous carter.
  • Le grain de votre écran : plus le grain sera important, plus il pourra réfléchir la lumière. En général, le grain est compris entre 1 et 1,4. 1,4 sera idéal si votre vidéoprojecteur manque de luminosité et 1 si vous êtes conquis par ce point.-
  • La taille : celle-ci est importante puisqu’elle aura une influence sur la qualité de vos projections. Ainsi, si votre appareil se trouve à moins de 2,5 mètres de votre écran, optez pour un écran avec une base de 1,8. En revanche, si votre vidéoprojecteur est positionné à 3-5 mètres, choisissez un écran dont la base est comprise entre 2 et 2,4.

Conclusion

Grâce à ce guide complet, vous avez désormais toutes les informations essentielles pour bien choisir votre vidéoprojecteur. Comme vous avez pu le constater, choisir le meilleur vidéoprojecteur n’est pas chose simple , surtout que de nombreux modèles sont actuellement disponibles sur le marché. Différents critères sont donc à prendre en compte afin d’acheter un appareil répondant à vos attentes.

Avec un vidéoprojecteur, vous aurez la possibilité de regarder tout ce que vous souhaitez avec une qualité d’image hors pair et un son incroyable.

Il ne vous reste plus qu’à choisir le vidéoprojecteur qu’il vous faut et qui vous permettra de regarder tous les médias que vous souhaitez !